Ils découvrent des vingt-quatre nouveaux gènes qui causent la myopie

  • Les porteurs de ces gènes ont 01:10 fois plus à risque de développer la maladie.
  • Des facteurs environnementaux, comme la lecture, l’absence d’exposition à l’air libre et un niveau élevé d’éducation peuvent également augmenter le risque de la myopie.
  • La myopie est l’une des principales causes de cécité et malvoyance dans le monde, pour lequel il n’y a pas de remède à présenter.

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par le Kings College de Londres (Royaume-Uni) a découvert 24 nouveaux gènes qui cause réfraction (myopie), qui est l’une des principales causes de cécité et malvoyance dans le monde entier, pour lesquels il n’y a pas de remède à présente.

Ces résultats, publiés dans la revue Nature Genetics, révèlent les causes génétiques de cette maladie, qui pourrait conduire à trouver le meilleur des traitements ou des moyens de prévenir la maladie à l’avenir.

Jusqu’à 80 % d’asiatiques et de 35 % de la population de l’Ouest souffrent de myopie. Au cours du développement visuel dans l’enfance et l’adolescence, l’oeil se développe en longueur, mais dans le court terme pousse trop et la lumière pénétrant dans le œil est portée devant la rétine et pas sur elle, qui donne lieu à une image floue, une erreur de réfraction qui peut être corrigée avec des lunettes, lentilles de contact ou chirurgie.

Toutefois, la rétine est plus mince, et cela peut conduire au détachement de la rétine, un glaucome ou dégénérescence maculaire, surtout avec les plus hauts degrés de la myopie, une maladie qui est hautement héréditaire, bien que jusqu’ici, on connaît mal le bagage génétique, selon les auteurs de l’étude.

Pour trouver les gènes responsables, des chercheurs de l’Europe, l’Asie, l’Australie et les États-Unis a collaboré comme le Consortium pour la réfraction et la myopie (crème) et analysé les données génétiques et l’erreur de réfraction de plus de 45 000 personnes de 32 différentes études, grâce à cela trouvé 24 nouveaux gènes pour cette condition et deux confirmé précédemment détectés gènes.

Fait intéressant, les gènes ne montrés aucune différence significative entre les groupes européens et asiatiques malgré la prévalence plus élevée chez les asiatiques. Les nouveaux gènes incluent ceux qui travaillent dans le tissu de cerveau et des yeux de signalisation, la structure de l’oeil et le développement de le œil. Ainsi, plomb de gènes à un risque élevé de la myopie, donc porteurs de ces gènes ont une 10 fois plus à risque de développer la myopie.

On savait déjà que les facteurs environnementaux, comme la lecture, l’absence d’exposition à l’air libre et un niveau d’instruction élevé peuvent augmenter le risque de la myopie, une affection plus fréquente chez les personnes qui vivent dans les zones urbaines. Une combinaison défavorable d’une prédisposition génétique et facteurs environnementaux semble être particulièrement dangereux pour le développement de la myopie.

Professeur Chris Hammond, de la recherche Ministère de Twin et épidémiologie génétique au King College de Londres et principal auteur de l’article, explique: « nous savions déjà que la myopie, ou manque de vision, tend à fonctionner dans les familles, mais jusqu’à présent, nous savons peu de choses sur les causes génétiques. « Cette étude démontre pour la première fois un groupe de nouveaux gènes associés à la myopie et transporteurs de certains de ces gènes ont 01:10 fois plus à risque de développer la maladie. »

Selon lui, « très excitante » est une avancée scientifique car il pourrait conduire à meilleurs traitements et prévention à l’avenir pour « des millions de personnes dans le monde entier ». « Il est très probable que les connaissances tirées de cette étude fournira de nouvelles voies pour l’élaboration de nouvelles stratégies », concluent les auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>